S'éveiller à sa Puissance Créatrice pour être pleinement Soi

  • Google+
  • LinkedIn
  • YouTube
 

Un Congrès pour dépasser ses peurs et plus encore !…

Posté par Danièle Péralez dans Blog, Être- Penser- Agir 19 Juin 2015

Dialoguer avec ses peurs pour mieux les dépasser !

Il y a quelques semaines j’ai vécu une belle expérience à la fois collective et personnelle dont je souhaite vous partager un des temps forts.  Chacun, chacune s’y reconnaîtra sans doute, car nous avons tous en diverses occasions de la vie eu besoin de trouver en nous les ressources nécessaires pour dépasser une peur qui souvent nous empêche d’Être qui nous sommes, et de passer à l’action pour avancer vers ce qui est juste pour nous.

Je me trouvais à Barcelone où se tenait le Congès des Infopreneurs* dont le thème était  Comment promouvoir son Congrès Infopreneurs 2015 5activité et faire qu’elle vous permette de réaliser vos rêves les plus profonds tout en participant à changer le monde. Un programme tout à fait adapté à ce que je suis en train de vivre au niveau professionnel et personnel. 
Les intervenants de grande qualité conviés à cette occasion par Jean-François Ruiz et son équipe organisateurs de l’événement, étaient là pour témoigner de leur expérience dans le domaine de l’Infoprenariat * et expliquer comment ils ont mis leur passion au service de leur activité professionnelle et  de leur choix de vie.

Chaque intervenant a partagé selon ses domaines de compétences, des outils, des clés, des services, et selon sa personnalité, sa sensibilité et son histoire, chacun a délivré un message fort sur la notion de confiance en soi, sur notre capacité et notre responsabilité à impacter le monde, avec en arrière plan, le Sens supérieur que chacun peut donner à sa Vie.

Face à eux nous étions environ 80 personnes toutes également porteuses de messages forts. La grande majorité d’entre nous consacrons notre activité au domaine du Développement personnel dans toutes les acceptions du terme. Sans affirmer le chiffre je dirai que nous étions 30%  de femmes présentes sur l’ensemble de l’assemblée; nous pouvons nous en féliciter et nous dire que l’an prochain nous ferons mieux !
Parmi les participants, bon nombre d’entre eux sont déjà bien installés dans l’Infoprenariat et d’autres dont je suis, commencent à peine.
Les organisateurs avaient prévu plusieurs temps pour que chaque participant qui le souhaitait, puisse prendre la parole publiquement pour se présenter  en 1 minute 30 et expliquer ce qu’il/qu’elle était venu(e) chercher dans ce Congrès.

Ces  you rock  -ainsi nommés par les organisateurs-, ainsi que tous les autres temps d’échange et de networking ont été pour moi de belles occasions de mesurer mon niveau d’alignement avec mon projet de Vie et le message que je me sens appelée à transmettre. Ils ont aussi été l’occasion de sortir d’un certain isolement que l’on finit par ressentir lorsque l’on travaille seul derrière son ordinateur.

Les moments d’exposition sont des invitations à nous questionner sur le but que nous poursuivons vraiment, sur le pourquoi nous faisons les choses, et sont souvent des activateurs d’émotions, comme la  peur par exemple.

C’est exactement ce que j’ai vécu.

* Quelle est ma légitimité à dire publiquement que j’accompagne des personnes en crise de milieu de Vie  à retrouver le chemin de la Reconnexion à Soi et à Aligner leurs différents Moi, si ce n’est le fait de l’avoir personnellement vécu et de m’être formée à cet accompagnement?   (syndrome de l’imposteur/validation – reconnaissance)

* Quel regard les autres, les experts vont poser sur moi qui débute ? (ego de personnalité/confiance en soi)

* Vais-je réussir à exprimer en quelques mots ce qui fait Sens à ce que je suis, à ce en quoi je crois, et à ce que je fais ? (décoder le non verbal, entendre derrière les mots/lâcher-prise sur le résultat)

* Quel message je veux transmettre, quels mots je vais employer pour le faire ? (l’intention/les-sens-ciel)

Ces questions soulèvent des points que l’on ne cesse de travailler tout au long de la vie et qui sont autant d’indicateurs de notre juste alignement. Je les ai simplement nommés ici entre parenthèses en y plaçant en face le message ou l’information délivrée par la question elle-même.

Alors suis-je parvenue à me lever de ma chaise, à prendre le micro et à faire mon you rock ?

Eh bien yes, je l’ai fait!
J’ai laissé passer le samedi, j’ai observé, j’ai écouté, j’ai ressenti, et le dimanche je me sentais prête !

Le fait de préciser ceci me semble important pour au moins deux raisons.
La première est liée au processus par lequel je suis passée pour contacter en moi les bonnes ou plutôt les raisons justes  de le faire, et  non  pour des raisons qui auraient été extérieures à moi. Par exemple : que penseront les autres si je ne le fais pas.
Faire les choses pour Soi est bien plus difficile qu’il n’y paraît, parce que tout d’abord ce n’est pas culturellement ce que l’on nous enseigne, et ensuite  cela suppose de pouvoir dépasser les nombreux jugements que nous avons sur nous-mêmes. Mais c’est aussi la façon la plus efficace de se sentir en cohérence avec Soi et d’Être au plus prêt des Autres dans la plus grande authenticité qu’il nous soit permise d’atteindre.

La deuxième raison est liée à l’écoute de notre corps et de nos ressentis qui sans aucun doute sont les meilleurs radars dont nous disposons pour nous guider. Mais pour cela encore faut-il apprendre à entrer en contact avec notre corps, avec nos émotions et entretenir avec eux un dialogue bienveillant et aimant.


Comment je me suis donc préparée à mon you rock !

J’ai  eu recours aux principes dont je parle dans mes articles et que je propose lorsque j’accompagne une personne à cheminer vers plus de connexion et de reliance à Elle-même.

Lorsque je me déplace j’emmène toujours avec moi quelques objets qui me permettent de recréer un espace propice à l’intériorité (images, bougie, encens, pierres…).
Le dimanche matin dans ma chambre d’hôtel  j’ai amené le calme à l’intérieur de moi et le silence au niveau de mon esprit par quelques respirations profondes. J’ai demandé à mes guides de m’accompagner en leur précisant mon intention.

Lorsque j’ai ressenti le calme installé en moi, j’ai centré mon attention sur ce qui est essentiel pour moi.
Pourquoi et pour qui suis-je venue assister à ce Congrès? Quelles émotions ai-je envie de vibrer?  En quoi l’énergie positive et bienveillante que je ressens depuis la veille dans le groupe est-elle une force sur laquelle je peux m’appuyer? Que vais-je ressentir une fois que je me serai exprimée devant les autres.

Puis j’ai accueilli ce que venait à moi, j’ai griffonné quelques lignes pour fixer l’essentiel, j’ai remercié pour l’aide céleste reçue, et j’ai rejoint le groupe.


Garder le focus

Quand mon tour est arrivé et que les premiers mots sont sortis de ma bouche « Bonjour, je suis Danièle Péralez …. », le plus difficile était fait !
Le reste s’est déroulé avec facilité et dans le plaisir.
J’étais présente à moi-même dans l’instant, et centrée sur mon focus : transmettre, laisser émaner et impacter ce qui doit être.
Lors de la pause qui a suivi le dernier you rock  je me sentais légère, heureuse et fière de moi !

Rien ne devrait se vivre en dehors de toute conscience et de toute Un-ité à Soi et aux Autres et de toute notion de plaisir.

 

Des personnes avec lesquelles je n’avais pas encore échangé sont venues me poser quelques questions sur ma pratique d’accompagnement et les services que je propose.
Le plus beau témoignage m’a été offert plus tard dans l’après-midi par une personne qui était assise presque devant moi, mais avec laquelle je n’étais pas encore entrée en contact physique; cette personne me dit tout simplement « Tu as un message à porter et tu vas le porter, tu verras. »
J’ai compris alors que des quelques phrases prononcées le matin s’était dégagé les-sens-ciel de ce qui m’anime.

Au-delà des conseils reçus et des belles rencontres faites au cours de ce week-end, c’est aussi et sans aucun doute, un petit bout de chemin de plus sur le grand Chemin de ma Vie que je suis venue faire à Barcelone.
La suite je ne la connais pas encore, mais je sais qu’elle se manifestera sous une forme  qui sera la plus juste pour moi et pour celles et ceux que je souhaite accompagner.

En guise de conclusion j’emprunterai cette phrase inspirante que m’a écrite un nouvel ami rencontré à Barcelone, Bertrand Canavy.

Il y a un principe initiatique qui dit que quand tu saispeux et veux faire quelque chose, alors tu dois le faire.
C’est cela la transmission, c’est cela la contribution au monde.

 

 

* l’ Infoprenariat est le fait d’exercer, de promouvoir et de développer toute ou partie de son activité professionnelle via les outils de communication et d’information du net.

 

 

  • Nathalie 20 juin, 2015 at 1:12 / Répondre

    merci Daniele pour la sincérité de ton témoignage.
    Je suis sûre que tu vas inspirer celles et ceux qui te suivent.

  • Nathalie 20 juin, 2015 at 1:14 / Répondre

    Merci Daniele pour la sincérité de ton témoignage. Je suis sûre que tu vas inspirer celles et ceux qui te suivent.

    • Danièle Péralez 22 juin, 2015 at 4:24 / Répondre

      Bonjour Nathalie,
      Eh oui, j’ai eu envie de partager mes coulisses du Congrès, et de témoigner sans masque!
      Se montrer vulnérable c’est se montrer authentique, tel que l’on est, telle que je Suis.
      C’est aussi permettre à d’autres d’accepter leur part de vulnérabilité pour se donner le pouvoir et la liberté de la transmuter ensuite.
      Merci Nathalie pour ton message.
      Danièle

  • cathcyan 5 juillet, 2015 at 4:40 / Répondre

    Merci de partager ton expérience, Danièle.

    • Danièle Péralez 5 juillet, 2015 at 8:50 / Répondre

      Bonjour Catherine,
      Et merci pour votre message ! Il me semble tout naturel de témoigner de mes expériences y compris de celles qui révèlent ma vulnérabilité! Ce n’est pas parce que l’on est coach, thérapeute, accompagnant … que l’on a tout compris, tout acquis, et que l’on maîtrise tout! La Vie est magnifique en ce sens qu’elle nous offre à chaque instant l’occasion d’en apprendre un peu plus sur soi et de se dépasser. C’est vraiment par l’expérience que l’on apprend !
      Bien à vous,
      Danièle

Postez un commentaire

Inscrivez-vous et recevez mon InfoLettre mensuelle