S'éveiller à sa Puissance Créatrice pour être pleinement Soi

  • Google+
  • LinkedIn
  • YouTube
 

Sur la voie du Couple Sacré

Posté par Danièle Péralez dans Blog, l'union du Féminin et du masculin 23 Nov 2015

Peut-être êtes-vous en train de vivre les moments d’intense bonheur que procure la naissance d’une histoire d’amour ?
Peut-être ressentez-vous le besoin de donner à votre couple un second souffle ?
Peut-être êtes-vous dans l’espoir de faire la rencontre de celle ou de celui qui illuminera votre vie et réchauffera votre coeur de son amour?

Quelle que soit notre situation, nous portons tous en nous le désir de ressentir en nous la vibration de l’Amour. Nous rêvons de vivre une relation amoureuse dans laquelle nous pouvons en toute confiance Être ce que nous sommes, accueillir l’Autre tel qu’il Est, et ensemble co-créer un espace dans lequel le couple puisse s’expanser dans toutes ses dimensions (corps, coeur, âme, esprit).

Cet amour nous avons tous cru un jour ou l’autre le rencontrer, nous le pensions unique, puissant, indestructible, infaillible, noble, pur, authentique, passionné, enflammé … ; sans doute l’était-il au moment où nous le vivions, du moins est-ce ainsi que nous le percevions.
Et puis cet amour a pris fin ou s’est dilué au fil des années, nous laissant face au sentiment de nous être trompés, et avec souvent quelques blessures supplémentaires au coeur, parfois de la colère, de l’amertume, du ressentiment, de l’incompréhension, et la ferme intention de ne plus s’y laisser prendre !
Bref toutes ces émotions qui nous assaillent au moment où il nous semble que nous perdons ce que l’on croyait être le plus cher pour nous. Mais qui peut résister à l’appel de l’Amour quand il se frappe de nouveau à notre porte !

Vivre l’expérience de l’Amour, de la Joie, de la Sensualité, de la Créativité, de la Complétude est la raison même de notre présence sur Terre.

 

Selon le vécu de chacun, on peut trouver beaucoup de raisons à notre difficulté à vivre sur la durée, une relation amoureuse qui soit épanouissante pour chacun de deux partenaires. Parmi ces raisons j’aimerais m’arrêter sur une que je rencontre fréquemment et qui relève de la confusion entre différentes déclinaisons de l’amour au sein d’une relation amoureuse: l’amour-attachement, l’amour-sentiment, l’amour-survie, l’amour-vie, -l’amour-inconditionnel.

L’amour-attachement se développe souvent dans les couples où l’un des deux partenaires, voire les deux, va rechercher dans sa relation à l’autre l’estime, la valeur, la reconnaissance, l’amour qu’il n’arrive pas à se donner à lui-même. L’autre se retrouve avec une charge qu’il n’a pas demandée, et souvent qu’il na pas envie ou n’est pas prêt à porter; l’autre n’est pas là pour combler un manque, pour remplacer une absence, pour guérir nos blessures profondes.
Les personnes qui nourrissent cette forme de relation, n’en sont toujours conscientes; elles glissent de façon insidieuse dans une relation d’attachement et de dépendance qui se confond au sentiment amoureux; je m’attache à l’autre pour me sauver.
On ne sait plus alors si on aime l’autre parce que …. , ou si on aime l’autre pour ….. .
Cet amour ne tarde jamais à atteindre car personne ne peut sauver personne. C’est à chacun de se sauver soi-même, et de se guérir.

Le terme ‘amour-inconditionnel’ est très fort. Ne nous trompons pas nous-mêmes, cette forme d’amour on n’y accède que rarement dans une vie, et toujours au terme d’une profonde connaissance de soi.
Cet amour est la forme de l’amour Divin; celui qui aime sans poser de condition, sans attendre rien en retour. On comprend alors pourquoi il nous est difficile de l’atteindre. Mais ce n’est pas parce que quelque chose est difficile que nous ne pouvons le réaliser, c’est parce que nous doutons que nous pouvons le réaliser, que cela rend la chose plus difficile encore.

L’amour-conditionnel suppose de se libérer de toute attente par rapport à l’autre, afin de don-ner à l’autre notre amour sans condition et sans attente de retour. C’est l’amour qui part du part du coeur et va toucher l’autre en son coeur dans sa dimension sacrée.
L’amour-inconditionnel offre à la relation amoureuse, un cadre ouvert, pacifié, unifié, équilibré dans lequel les partenaires vont pouvoir évoluer, grandir, s’épanouir, libérés de toute forme de dualité, de rivalité, d’agressivité, de domination.
Le couple n’est plus l’endroit, l’espace où l’on va régler ses comptes, soigner ses blessures, ou en faire porter le poids à l’autre. Le couple est l’espace ou l’on vient grandir ensemble et faire évoluer notre Âme.

Dans l’amour-inconditionnel, il n’y a rien à attendre, il y juste à Être prêt à accueillir ce qui est, ce qui se vit, ce qui se ressent.

C’est un Amour qui se réalise dans les trois dimensions : la dimension individuelle (le 1), la dimension du couple (le 1+1) et la dimension de la co-création du couple et de son ouverture sur l’extérieur (le 3) .

Pour vivre la rencontre avec l’Autre dans cette relation d’Amour, il faut avoir fait un bout de chemin vers la rencontre de  Soi comme je le disais précédemment.
Je ne peux pas offrir à l’Autre le meilleur de moi-même si je ne l’ai d’abord contacté en moi.

Les expériences que nous faisons à travers nos rencontres amoureuses sont comme des lanternes posées sur notre chemin de Vie, elles apportent de la Lumière sur nos ombres . Elles ont quasi toujours pour référence le modèle parental qui nous a été donné, même lorsque nous pensons en sortir ou lorsque ce modèle a parfois fait défaut, il a néanmoins existé.
Nos relations amoureuses  réveillent souvent des blessures de l’enfance (conscientes ou inconscientes). Et c’est parce que nous avons oublié que nous avions ces blessures non guéries et que nous n’avons pas de réponse à leur apporter, que nous en voulons à l’Autre de les réveiller.

L’Autre est le miroir de ce que je Suis, il ne fait que renvoyer ce que je lui envoie, mais dont je n’ai pas toujours conscience.

Lorsque les deux partenaires s’unissent dans le couple, l’un et l’autre chargés de leurs blessures respectives, de leurs complexes, de leurs frustrations, de leur manque d’amour pour soi, avec un fort besoin de reconnaissance …, chacun est dans l’attente inconscience que le couple, donc l’Autre, le guérisse de tous ses maux.
Cela revient à reporter sur l’Autre la responsabilité d’aller bien ou d’aller mal.

Au début d’une relation le sentiment amoureux est généralement très puissant et masque nos manques et nos blessures, il les anesthésie. Portés par le feu de l’amour ou de la passion nous avons l’impression de flotter, tout semble léger, facile, harmonieux.
Puis lorsque l’intensité de l’amour n’est plus à son maximum,  ce qui arrive immanquablement, les blessures et les manques se réveillent. C’est souvent à ce moment-là qu’apparaissent les premières difficultés du couple, les querelles, les reproches, les critiques qui vont appuyer là où ça fait mal. On rend l’Autre responsable de notre souffrance, et on lui en veut de ne pas être capable de nous rendre heureux(se).
Ce que nous ne voyons pas c’est que l’Autre porte également ses propres souffrances, et que malgré son amour il est dans l’incapacité de nous aider.

C’est un peu comme si je voyais  quelqu’un se noyer dans un ruisseau et que je décidais sans savoir nager de sauter à l’eau pour le sauver. En me noyant à mon tour, je ne pourrai ni le sauver ni nous sauver. Et bien dans le couple c’est un peu la même chose. Si aucun des deux partenaires n’a conscience de qui il Est, si aucun n’a fait la démarche de recontacter son Enfant intérieur pour réparer les blessures et les manques, si aucun n’est allé à la rencontre de Soi au-delà du mental,  si aucun ne sait ce qu’il désire en conscience expérimenter dans le couple, il sera difficile à la relation d’ évoluer vers cette dimension Sacrée de l’Amour.

On se leurre par ignorance sur la finalité du couple parce qu’il nous a été donné comme modèle social, et non comme source d’expression et d’évolution de Soi, ni comme espace de co-Création.

Quelques réflexions pour vous guider sur ce chemin.

Ecouter vos ressentis et vous fier à votre intuition

En nous mettant à l’écoute silencieuse des messages que notre Cœur et notre corps nous envoient, nous pouvons nous laisser guider par notre intuition, et ressentir la nature de la vibration que nous vivons dans la relation à l’Autre. Lorsque vous ressentez vibrer en vous l’énergie de joie, d’équilibre, d’harmonie, d’abandon, de confiance, de paix, d’amour, vous savez que vous êtes au bon endroit, au bon moment, avec la bonne personne. Tout vous semble alors fluide et juste.

Demandez-vous : Comment est-ce que  je me sens dans cette relation ?
Ecoutez les réponses de votre Cœur sacré (non celles que vous dicte le mental).

Reconnaître la dépendance et s’en protéger

Être amoureux est un état émotionnel fort et puissant à deux pendants.
Toute personne qui tombe amoureuse vit en général au début de la relation un état de grâce. Cette période pendant laquelle nous ne touchons plus Terre. Nous nous abreuvons à la source de  l’Amour puissante énergie de vie, de créativité, source d’inspiration, d’épanouissement,  et de bien-être.
L’effet dopant voire pour certains euphorisant de l’amour a parfois tendance à nous faire percevoir la réalité différente de ce qu’elle est.  Quelle qu’en soit l’origine, on sait que cet état n’est que passager et qu’il  réserve parfois des  réveils  bien difficiles ! 
Comme pour toute substance euphorisante, l’Amour peut aussi se révéler aliénant et nous placer dans  un état de dépendance vis-à-vis de l’Autre. Si l’ Autre n’est pas là, s’il ne se manifeste pas, alors je ne vais pas bien, je ressens le manque, je commence à douter, à avoir peur de perdre l’Autre, à penser que je ne mérite pas son amour….. Une autre forme de dépendance dans laquelle certaines personnes tombent, est celle qui consiste à s’effacer totalement devant l’Autre, à ne plus exister qu’à travers l’Autre, perdant ainsi toute forme de liberté et de respect pour elles-mêmes. 

L’Amour Sacré, l’Amour inconditionnel est tout le contraire de cela.  Il permet à chacun d’Être ce qu’il est et de continuer de se révéler à Soi, de rayonner sa pleine Lumière et de l’offrir au Monde. L’Amour Sacré n’est pas égoïste, il est généreux; il ne restreint pas, il est ouvert sur l’extérieur;  il ne contraint pas, il aime la liberté;  il ne conditionne pas, il accueille.


Être en amour, c’est Être, et rester Soi,  c’est accueillir l’Autre tel qu’il Est sans chercher à le changer; c’est fusionner pour Co-Créer et non pour priver l’Autre d’une part de ce qu’Il est. 

Avant de s’engager dans une relation de couple, nous sommes invités à réfléchir à ce que nous désirons vivre dans la relation, à ce que nous pouvons y apporter, à ce que nous sommes prêts à recevoir et à partager. 

Demandez-vous : Ma relation de couple répond-elle à ce jour à ce que j’ai envie de vivre ?
Laissez votre cœur vous répondre. Mettez-vous à l’écoute de vos ressentis.

Prendre le temps de vous observer et d’observer votre partenaire

Au début d’une relation amoureuse nous avons tendance à nous montrer sous notre meilleur jour, et à offrir à l’autre le meilleur de nous-mêmes en gommant ce que nous savons être nos petits travers. Portés par la magie de l’amour, nous modifions et adaptons de façon consciente nos comportements, nos actions, nos habitudes.  Mais comme le dit le dicton,  chassez le naturel et il revient au galop. Notre inconscient nous rattrape car nous ne pouvons durablement Être ce que nous ne sommes pas vraiment.
C’est souvent à cette étape quand les masques tombent, que les choses commencent à se gâter et que la relation peut perdre de son charme.

Pour éviter que cela n’advienne il est important de s’observer, et d’observer l’Autre pour apprendre à se connaître mutuellement, et voir si ce que nous sommes individuellement au-delà des apparences, a une chance de pouvoir cohabiter, et sous quelle forme, de s’harmoniser, de s’unir. Nous devons ce que nous sommes en partie à notre éducation, à notre appartenance sociale, à nos origines culturelles, à nos schémas de pensées, à nos croyances, à nos habitudes. Mais aussi aux mémoires engrammées dans nos cellules au fil de nos diverses incarnations. Tout cela a forgé notre personnalité, nos forces, nos vulnérabilités.

Ces programmes peuvent être modifiés, mais pour cela il faut que nous le décidions nous-mêmes et que nous agissions dans ce sens. Il faut aussi accepter que nous n’avons pas à chercher à changer l’autre ou à le sauver, nous avons juste et cela est déjà beaucoup, à nous changer et à nous sauver nous-mêmes. 

Posez-vous la question : Est-ce que ma façon d’Être dans ma relation (mes réactions, mes choix, mes décisions…) témoigne de qui Je Suis vraiment, de mes aspirations profondes, de mon Être intérieur, ou est-ce que je vis cette relation dans la concession, la frustration, le renoncement, le sacrifice à ce que je Suis et donc à moi-même.
Soyez le plus sincère possible dans votre réponse.

Oser parler des blocages

Beaucoup de couples au bout de quelques années et parfois même dès le début de la relation, regrettent le manque voire l’absence de communication. Ils échangent mais ne se parlent pas vraiment. Ils bavardent mais ne dialoguent pas. C’est le plus souvent la femme qui regrette cette absence de dialogue.
Il est très difficile d’amener une personne au dialogue, à la communication. Une approche possible est de s’intéresser vraiment à l’autre, à ce qu’Il vit en dehors de nous, dans ses activités, ses loisirs, ses projets … , sans être dans la critique, le jugement, le reproche. S’intéresser à ce que vit son partenaire, comme on s’intéresse à ce que vit son meilleur ami.

Ne pas se contenter de voir l’Autre mais de le regarder, de l’entendre mais de l’écouter, de lui parler mais de s’adresser à Lui ou à Elle. 

Le dialogue ouvert, sincère, authentique, libre et constructif permet de dépasser bien des blocages. Il est une opportunité d’apprendre sur Soi, sur l’Autre et sur la Relation ; il permet de la faire grandir, de la faire évoluer vers une dimension spirituelle.

Dialoguer devrait être une chose naturelle , on le pense, on le croit, on le dit, néanmoins il est fréquent de constater que le dialogue est souvent le grand absent dans bien des couples. Souvent pour éviter le conflit, par peur de déplaire, de perdre l’Autre ou son rang ou son confort, ou de se mettre à nu et de se montrer tel que l’on est.

La dialogue ouvert et intelligent n’a rien à voir avec un règlement de compte, une mise en accusation de l’autre, une série de reproches. Au contraire, lorsqu’il s’instaure dès le début de la relation il permet d’éviter le conflit, de le désamorcer s’il s’annonce, et surtout il évite à chacun des partenaires d’accumuler des ressentis non exprimés, et qui à la moindre occasion se transformeront en une arme fatale.

Le dialogue ouvert et intelligent offre à chacun des partenaires l’opportunité d’exprimer ce qu’il ressent, ce qu’il perçoit, ce qui lui convient ou pas, de dire à l’autre ses désirs, ses aspirations, ses besoins, ses attentes, ses doutes, ses peurs dans un climat d’écoute, de  confiance et de respect.

Nous l’avons vu précédemment dans le couple les habitudes, les schémas comportementaux, les croyances de chacun offrent souvent des résistances. Il ne suffit pas de décréter vouloir les modifier, pour que cela se produise du jour au lendemain. Cela demande du temps, de la confiance et de la patience.

Posez-vous la question : Suis-je disposé(e) à m’accorder et à accorder à mon partenaire du temps, pour que chacun de nous guide vers son inconscient un nouveau programme qui nous permettra de vivre une relation amoureuse harmonieuse et épanouissante pour chacun.

En Amour 1 + 1 = 3

On entend souvent des couples dire nous ne faisons qu’un, on pense alors à la fusion parfaite de leurs deux entités. Il vous est parfois arrivé comme à moi de constater chez des couples unis depuis de nombreuses années, une certaine ressemblance physique, comme si le physique de l’un avait épousé celui de l’autre.

Les couples qui pour moi réussissent cette véritable unité sont ceux qui ont su à la fois prendre soin leur Amour, malgré les aléas de la Vie, et le faire grandir tout en préservant les individualités de l’un et de l’autre. 

C’est parce que l’individualité, le 1 indivisible de chacun existe en tant que tel dans la relation, que celle-ci peut exister dans la durée sans que l’un ou l’autre se sente oublié, lésé, frustré, sacrifié

Le couple ou la relation amoureuse ne peut s’épanouir durablement que dans un cadre où chaque partenaire est conscient de pouvoir exister, de satisfaire ses besoins et d’accéder au bien-être sans être dans la dépendance de l’Autre. L’Autre n’entre pas dans notre Vie pour satisfaire nos besoins ou combler nos manques, mais pour nous permettre de vivre la complétude et de  faire l’expérience de la relation à l’Autre; 1+ 1 = 3.

L’Amour inconditionnel ou Sacré est celui qui offre à chacun l’opportunité d’une évolution intérieure et spirituelle ; il est celui grâce auquel nous pouvons vivre l’harmonie Corps-Cœur-Âme. Cette harmonie est à trouver en Soi d’abord, dans la reconnaissance, l’acceptation et l’équilibre de nos polarités respectives que sont notre féminin et notre masculin. 

Posez-vous la question: Qu’ai-je envie de vivre dans ma relation à mon partenaire? Quelle expérience intérieure ai-je envie de faire?

 

On entre parfois sans des relations dans lesquelles on n’a rien à y faire
ou pour de « mauvaises raisons ».
Ne pas se nourrir d’illusions, c’est  savoir pourquoi on entre en relation avec l’autre. Le but de la relation amoureuse n’est pas d’avoir quelqu’un d’autre à mes côtés qui pourrait me compléter, mais d’avoir quelqu’un d’autre qui pourrait partager ma complétude.

Les relations personnelles sont sacrées car elles nous offrent la plus belle occasion de créer l’expérience de l’idée la plus élevée que l’on se fait de Soi. 
Conversation avec Dieu  Neale Donald Walsh

Rejoignez-moi sur 

Postez un commentaire

Inscrivez-vous et recevez mon InfoLettre mensuelle