S'éveiller à sa Puissance Créatrice pour être pleinement Soi

  • Google+
  • LinkedIn
  • YouTube

Retrouver nos ressources oubliées

 

Retrouver nos ressources oubliées

Posté par Danièle Péralez dans du Moi au Soi, Être- Penser- Agir 13 Avr 2015

La prise de conscience est le premier pas vers la liberté.  Don Miguel Ruiz

Dans notre vie nous émanons et attirons à nous,  tout ce à quoi nous pensons le plus souvent et en quoi nous croyons de façon inébranlable. Ceci est vrai pour chacun être humain.

Quand on étudie la vie des femmes et des hommes qui ont marqué l’histoire passée ou récente, tels que Thomas Edison, Isaac Newton, Albert Einstein, Andrew Carnegie, Mahatma Gandhi, Mère Térésa, Louis Pasteur, Gustave Eiffel, Onassis,  Steve Jobs, on remarque plusieurs points communs, dont un est qu’ils ont tous cru en leurs rêves.


De leurs idées ils en ont fait des désirs ardents qu’ils ont portés avec foi, détermination, persévérance, patience et passion. Ils ne se sont pas contentés d’essayer de rêver, ils ont vécu leurs rêves, parfois même au-delà de leur espérance.

J’imagine ce que votre mental est peut-être déjà en train de vous souffler ; oui mais c’était une autre époque, les choses étaient plus faciles avant, et puis il ont eu la chance de, ils étaient des génies ….

Ce que le Rêve de la société ne pourra jamais nous retirer, c’est notre pouvoir de donner Vie à nos rêves.

Vous êtes-vous  demandé combien de fois Edisson a échoué avant de mettre au point la lampe à incandescence ; combien d’années de recherche il aura fallu à Pasteur pour trouver le vaccin contre la rage ; quelle foi et quel engagement Mère Teresa ou Gandhi ont déployés pour ne pas faillir à leur mission de vie, ou encore quelle opportunité Aristote Onassis a su saisir pour devenir le plus puissant armateur de son époque ?

On a souvent tendance à ne voir que la réussite, que le résultat des choses en oubliant de s’interroger sur le chemin parcouru par celles et ceux qui sont allés au bout de leurs rêves et les ont conduits au succès de leur entreprise et à la réussite de leur vie.

Qui veut agir trouve un moyen. Qui ne veut rien faire trouve un prétexte. Anonyme                                                                                                                                                     

Pourquoi nous sommes-nous coupés de nos rêves ?

Dans les premières années de la vie nous découvrons le monde, et alors tout nous est possible. A mesure que ses capacités physiques et ses perceptions sensorielles se développent, l’enfant avance dans l’exploration de son environnement dans un champ de possible qui n’a pas de limite. Nourri par l’amour de ses parents, il se sent en confiance, sa pensée n’est pas encore construite, il laisse libre-court à son imaginaire et agit selon ses ressentis.

C’est dans les premières années de vie que l’être humain est le plus en symbiose, le plus en harmonie avec son être profond, son être authentique. C’est aussi au cours de ces années que l’enfant fabrique ses rêves à partir de son imaginaire.
Mais ce temps ne dure qu’un temps malheureusement. Car d’autres ont imaginé un autre rêve pour cet enfant qui ne demandait rien, et surtout pas qu’on lui brise ses rêves.

Cet enfant c’est vous, c’est moi, c’est chacun de nous. Ce rêve que d’autres ont imaginé pour nous, pourrait s’appeler le Rêve de la société et se définir comme l’ensemble de toutes les règles, les lois, les principes, qui dès l’enfance nous sont inculqués, enseignés, dictés, imposés,  et à partir desquels nous allons établir un système de croyances que nous allons prendre pour vérités.

La société se sert des parents, de l’école, des religions, des médias et de tout ce dont elle peut, pour nous inculquer ces croyances et nous dire comment il nous faut nous comporter, penser, agir, vivre, consommer, à quoi nous devons ressembler, quoi et qui nous devons croire.

Le Rêve de la société pense et décide à notre place. Nous n’avons plus aucun effort à faire il se charge de tout ; nous avons juste à agir selon sa volonté. Il s’occupe si bien de remplir notre vie (travail, télé, consommation, télé, consommation, travail, consommation, télé, travail), ainsi il ne nous reste guère de temps pour vivre nos rêves.

Mais où sont passés nos rêves d’enfants, qu’en avons-nous fait ? Ceux qui nous rendaient heureux, gais, plein d’énergie, puissants, amoureux, riches, belles et beaux, ceux qui faisaient de nous les héros de notre vie. Envolés, oubliés? Non. Seulement endormis. Ils sommeillent en nous dans cette part d’enfance lovée au fond de notre cœur.

Et ce que le Rêve de la société ne pourra jamais nous retirer, c’est notre pouvoir de donner Vie à nos rêves.

Avons-nous toujours conscience d’être limités par nos croyances ?

La croyance est une représentation interne que chaque être humain se fait de tout ce qui Est. La croyance fonctionne sur la base du cadre de références que notre cerveau a enregistré depuis notre naissance. On pourrait dire que notre cerveau travaille à partir d’expériences passées qui lui servent d’uniques références. Or on sait que notre cerveau n’emploie qu’une infime partie de ses possibilités; en gros il est beaucoup plus intelligent qu’il ne le pense mais il ne le sait pas.
En nous référant à ce que l’on nous a dit à notre sujet, au sujet des autres et de la Vie en général, nous avons créé notre propre cadre de références, sans vérifier la plupart du temps la valeur de ces croyances.  En admettant que nous pouvons nous libérer de certaines croyances, paradigmes et autres conditionnements, nous ouvrons notre conscience à la possibilité d’accueillir dans notre expérience de Vie, un champ illimité de possibles; tout ce que notre cerveau n’est pas en mesure de concevoir à ce jour mais qui existe déjà en dehors de nous.

Ne vous êtes-vous jamais entendu dire à propos de vous ou de quelqu’un d’autre je ne m’en serai pas cru(e) capable; ou je ne l’aurai jamais cru capable de réussir telle ou telle chose, ou d’agir de telle manière.  Cette attitude montre que notre cerveau limité nos pensées et nos perceptions à ce qu’il connaît.
Il y a une phrase que j’aime beaucoup et qui je trouve résume bien ce principe: nous ne savons pas ce que nous ne savons pas, cela ne veut pas dire pour autant que cela n’existe pas. 

En fonction des graines de croyances qui auront été semées en nous, nous serons plus ou moins enclins à développer des pensées et des actions qui nous porteront vers la réalisation de nos désirs profonds -de nos rêves-, et la réussite de notre vie quelle que soit la forme que nous désirons lui donner.

Nos croyances influencent la nature de nos pensées et de nos actions.  Prenons l’exemple de quelques graines de croyances, et imaginons qu’elles aient été semées dans l’esprit d’une personne.
– On ne choisit pas sa vie. – Dans la vie faut savoir se contenter de ce que l’on a.-Dans la famille personne n’a jamais fait fortune. -Sans diplôme tu n’arriveras jamais à rien. -Les rêves doivent rester des rêves.  – Pour réussir il faut travailler dur. – Le bonheur ne dure jamais. – L’argent ne fait pas le bonheur. – On ne peut pas être heureux dans tous les domaines de la Vie. – L’amour ne dure jamais.- On n’a jamais vu un ouvrier devenir riche. – Dans la famille tous les hommes ont du diabète.

Quelle représentation de sa propre vie pensez qu’une personne qui aura été nourrie dans ces croyances pourra avoir ? Pensez-vous que cette personne se révélera entreprenante, audacieuse, confiante, créative, ambitieuse, aimante ? Personnellement j’en doute fort.

Imaginons à présent les effets des graines de croyances suivantes.
Dans la vie rien n’est jamais figé. – Tout ce qui peut contribuer à notre bonheur est là présent autour de nous, il suffit d’y prêter attention. – Il n’a jamais été prouvé que l’origine sociale détermine la réussite ou l’échec d’une vie. – La chance est à portée de celui qui sait la voir et la saisir. – Le bonheur est une grâce précieuse qui se cultive. – L’argent est une énergie de vie qui est au service de tous, bien employé il permet de réaliser de grandes et belles choses.  – L’abondance est ce que l’on peut se souhaiter de mieux dans la vie et dans celle de ceux qu’on aime. – Si tu veux vivre en bonne santé prends soin de ton corps, de ton esprit, et de ton âme, ils te le rendront.

En  lisant ces quelques phrases ne vous sentez-vous pas gagné par une énergie qui vous porte, vous élève, vous stimule, vous ouvre des portes ? Et bien c’est cette énergie dopante qu’il nous faut chercher  à entretenir le plus souvent possible et le plus longtemps possible dans notre vie ; ce sont ces croyances qu’il nous faut cultiver si nous voulons voir les choses changer dans notre Vie.

On sait depuis longtemps maintenant que nos croyances ont une force directrice qui agit sur notre cerveau et commandent nos pensées. On sait également que la pensée émet une onde électromagnétique dont la fréquence vibratoire peut être mesurée. Cette onde va entrer en contact avec l’énergie cosmique (celle qui est en Tout), et que par son pouvoir magnétique elle va attirer, aimanter des circonstances qui auront la même fréquence vibratoire. ne dit-on pas que la peur attire le danger, que l’amour attire la rencontre, que l’argent attire les opportunités… .
Je ne fais là que survoler le principe d’une des lois de l’Univers qui est la Loi d’attraction.
Bien que ce sujet mérite d’être plus profondément développé – mais ce n’est pas mon propos ici -,  il me semble utile de le rappeler car il nous laisse entrevoir de quelle façon nous pouvons influencer la direction de notre vie.

Si vous ressentez de la peur par rapport à une décision à prendre ou une situation donnée parce que vous croyez que cela n’est pas bien, trop difficile, que vous n’en êtes pas digne, pas capable, que sais-je encore, vous allez attirer à vous des circonstances qui vont vous faire prendre la décision la moins adaptée pour vous, ou vous allez inconsciemment faire que la situation que vous redoutiez se présente dans votre vie. Ainsi votre peur aura aimanté une circonstance correspondant à votre peur.

Cela paraît si simple qu’on a peine à croire que ça fonctionne ainsi. Et pourtant observez-le dans votre vie et constatez.
On comprend mieux alors pourquoi les puissants artisans du Rêve de la société se sont gardés pour eux pendant tant de siècles, ce que certains appellent aujourd’hui Le Secret.

Imaginez un instant que du jour au lendemain tous les habitants de la planète accèdent à cette connaissance et que chaque être humain réalise le pouvoir qu’il a d’agir sur sa propre vie, en modifiant simplement ses croyances et en devenant maître de ses pensées.  Pensez-vous que le monde serait dirigé de la même façon qu’il  l’est aujourd’hui ?
De tout temps le principe de la Loi d’attraction a été connu des puissants de ce monde.  Ils ont appris à l’utiliser et s’en servent comme d’un jeu pour servir leurs intérêts et dans lequel nous ne sommes que des pions. De par le monde, dans les sociétés secrètes cette loi est enseignée dans les menus détails. Pourquoi et comment pensez-vous que le pouvoir et les richesses restent concentrés entre les mains de si peu de personnes au regard du nombre d’habitants que compte la planète ?

Mais revenons-en à vous, car c’est bien vous et vous seul qui pouvez agir pour vous-même ; et ça, c’est une bonne nouvelle !

Sentez-vous responsable de votre Vie.

Nous ne pouvons résoudre les problèmes par le même niveau de conscience qui les a engendrés.  Albert Einstein

La première attitude que nous pouvons adopter pour agir sur notre vie est celle de l’Acceptation.
Accepter le fait que chacun de nous a sa part de responsabilité consciente ou non dans ce qu’il vit. Par nos pensées, de nos paroles et de nos actes nous émanons une énergie chargée d’une certaine fréquence vibratoire. De la nature cette énergie que nous rayonnons agit sur notre environnement et crée des réponses qui elles aussi vont s’exprimer en pensées, en paroles et en actes. Donc si je veux agir sur mon environnement et voir certaines choses changées dans ma vie, c’est d’abord par moi que doit commencer cette transformation.

  • cessez de rejeter la responsabilité sur les autres (vos parents, vos enseignants, votre patron, votre conjoint, vos enfants, la société, le gouvernement, la crise, le chômage …)
  • acceptez ce qui vous est donné et ne peut être changé
  • employez-vous à transformer ce qui peut l’être et ne vous convient pas
  • soyez clair et précis sur ce que vous désirez et sur le pourquoi vous le désirez
  • apprenez à découvrir qui vous êtes vraiment
  • revisitez vos croyances, demandez-vous sur quoi elles se fondent, en quoi certaines vous limitent, quelles sont celles que vous désirez changer et pourquoi
  • cessez de demander aux autres ce que vous devez faire ; demandez-vous le à vous-même
  • prenez des décisions, posez des actes avec lesquels vous vous sentez aligné(e
  • apprenez à vous faire confiance ; votre vérité est en vous, elle n’est pas à l’extérieur
  • accordez-vous à nouveau le droit de rêver

L’Univers vous a donné toutes les ressources nécessaires
pour vivre la vie que vous désirez.

Ce que le Rêve de la société tente de faire est de nous faire croire le contraire.

Fais de ta vie un rêve et de ton rêve une réalité. Antoine de Saint Exupéry

La Pensée est l’outil le plus puissant que vous ayez à votre disposition
pour attirer à vous tout ce que vous désirez.
Par elle vous devenez le créateur de votre  à-venir .

Ce n’est pas ce qui vous arrive qui vous rend heureux ou malheureux,
mais la façon dont vous choisissez d’y réagir.
Don Miguel Ruiz

 

Pour aller plus loin …

Exercice méditatif  Redonnez Vie à vos Rêves


  • Sylvie 9 juin, 2015 at 8:12 / Répondre

    Bonjour Danièle,

    Vous m’avez aidé il y a quelques mois, vous vous souvenez ?
    Je vivais alors au travers d’une personne, certes pleine de gentillesse, qui ne m’étouffait pas, mais qui étouffait mes projets en faisant passer les siens au premier plan, en voulant me les faire adopter.
    Je ne vivais plus, et pourtant aux yeux des personnes extérieures, je pouvais être une personne comblée, d’ailleurs aux yeux de mon compagnon, je l’étais, et pour lui je suis une super égoïste, et pourtant…
    Après plusieurs essais de départ avortés, je suis dans mon appartement.
    J’accepte ma défaite, mon nouvel échec.
    Je me regarde à l’intérieur, et enfin je fais mon deuil de ce que je désirais depuis que je suis en âge de comprendre : une vie de couple, une famille, un noyau.
    Enfin, je vois une autre route, éclairée, saine, constructive.
    Je suis sereine, je m’apprécie, je regarde les autres avec amitiés, sincérité, sans amertume.
    Les choses se mettent en place, je rencontre des gens qui aident et qui m’aident sans poser de jugement.
    Je veux réaliser mon projet de vie, qui est très osé, pour moi je l’avoue, puisque je pars de rien.

    Joseph Keissel a écrit une phrase qui colle à ravir :
    « On peut toujours plus que ce l’on croit pouvoir »

    Merci Danièle d’être une personne qui aide les autres et merci de me lire surtout.

    Sylvie

    • Danièle Péralez 10 juin, 2015 at 10:29 / Répondre

      Bonjour Sylvie,

      Je suis très touchée pas votre message et heureuse de recevoir de vos nouvelles.

      Quel beau chemin parcouru depuis notre rencontre!
      Il faut parfois peu de chose pour que le déclic se fasse et que l’on se sente enfin assez fort/e pour oser prendre la décision qu’au fond de nous, nous savons être la plus juste.

      S’autoriser à Être soi plutôt que de survivre à travers le regard et la volonté des autres; ce n’est pas facile, mais quelle libération lorsque l’on y parvient.
      Je ne doute pas que l’Univers continue de vous aider sur votre chemin de reconnexion à qui vous Êtes et de réalisation de ce que vous désirez profondément que la Vie vous donne.

      Je vous souhaite le meilleur et reste à votre disposition.
      de Coeur à Coeur
      Danièle

Postez un commentaire

Inscrivez-vous et recevez mon InfoLettre mensuelle