S'éveiller à sa Puissance Créatrice pour être pleinement Soi

  • Google+
  • LinkedIn
  • YouTube

Les 5 rites Tibétains

 

5 exercices pour garder vitalité, forme, souplesse et … jeunesse jusqu’au bout ! 

Sous ces lignes vous allez trouver la transcription intégrale de la vidéo de Jean-Marie Frécon dans laquelle il  explique et  montre comment pratiquer Les 5 rites Tibétains.

J’ai découvert Jean-Marie en même temps que sa vidéo, alors que je faisais des recherches sur Les 5 rites Tibétains dont plusieurs personnes m’avaient dit tous les bienfaits.

Je me suis suis arrêtée sur cette vidéo  simple, visuellement bien faite, explicative et à la portée de chacun; et l’envie m’est venue de vous la partager.

Vous pourrez ainsi à loisir regarder, entendre, lire et surtout pratiquer ces exercices qui vous promettent de garder vitalité, forme, souplesse et jeunesse !

Il n’y a pas d’âge pour commencer ni pour arrêter!

⇒ Lien vers la vidéo 

Introduction 

Je vais vous présenter les 5 rites Tibétains qui sont simples et accessibles à tous qui proviennent des hauts plateaux himalayens qui ont été développés dans les monastères tibétains et sont restés secrets jusque dans les années 30.

Ils activent les 7 centres d’énergie appelés chakras et stimulent les 7 glandes endoctrines qui leur sont associées : les glandes sexuelles (ovaires et testicules), les surrénales, le pancréas, le thymus, la thyroïde, l’hypophyse et l’épiphyse (ou glande pinéale).
Ils renforcent le corps dans ses muscles, ses tendons et ses articulations, et étirent toute la chaine antérieure et postérieure du corps.
Dans l’idéal chaque rite se répète 21 fois. Pour la démonstration je vais vous les répéter 7 fois.

Le 1er rite tibétain

Le derviche tourneur

Permet de réveiller toute l’énergie dans le corps. Il va s’agir de faire des rotations qui vont avoir pour sens, le sens des aiguilles d’une montre en imaginant que celle-ci est posée sur le sol, c’est-à-dire de la gauche vers la droite. Le pivot est ma jambe droite, donc je tourne autour de ma jambe droite. Mes mains sont écartées, les paumes vers le sol et j’y associe ma respiration.

C’est parti.1er rite - Le derviche tourneur

Au début les mouvements de rotation peuvent provoquer des vertiges et des nausées ; effectuez donc ces tours à votre rythme et associez-y une respiration régulière. Avec la pratique votre énergie va s’accroître et les sensations désagréables vont disparaître.

Vous pouvez effectuer cet exercice plusieurs fois par jour pour stimuler votre énergie vitale.

Je reviens et pour calmer les tournis, je réunis mes mains et je fais 3 respirations.

Grâce à la respiration vous vous recentrez et vous retrouvez votre calme intérieur.
Inspirez et expirez profondément.

Le 2e rite tibétain

Le clic clac  

Je suis allongé au sol les bras le long du corps ; à l’inspire je vais plier mon cou/menton vers la poitrine et monter les jambes, et à l’expire je vais redescendre les jambes et ramener ma tête au sol.
Effectuez ce rite sur un sol à température ambiante; si sa surface est trop froide ou trop dure, effectuez-le sur un tapis ou sur une couverture.

C’est parti.2e rite - Le clic-clac

C’est toujours la respiration qui initie le mouvement. Les épaules et les bras sont détendus.
Lorsque les jambes sont au sol, détendez tout votre corps avant de reprendre la remontée. Votre regard doit suivre le mouvement de votre tête, en avant vers votre plexus, en arrière le plus loin possible derrière votre tête.

Cet exercice renforce tout votre dos et tonifie les muscles des abdominaux et ceux du psoas. L’enchaînement des mouvements doit se faire dans l’harmonie et la fluidité.

Lorsque j’ai terminé, je joins mes mains et je fais 3 respirations.
Les mains sont au niveau de votre plexus, n’hésitez pas à fermer les yeux pour vous concentrer. A chaque expiration  relâchez-vous et détendez-vous davantage. Peu à peu allongez votre respiration.

Le 3e rite tibétain 

L’Arc

Je suis à genou, les pointes de pieds sont repliées au sol, mes mains sont sur mes hanches ; à l’inspire je vais chercher la tête derrière et je creuse mon dos en position d’arc, à l’inspire je reviens droit et je mets mon menton sur ma poitrine.

C’est parti.3e rite - L'arc

La tête commence d’abord à aller vers l’arrière suivi par le corps. Au retour, le corps se redresse suivi par la tête dont le menton vient se poser sur la poitrine. Recourbez bien vos orteils vers l’avant  pour stimuler l’énergie jusqu’au bout des pieds.
Le regard accompagne le mouvement ; en arrière allez chercher le plus loin possible derrière votre tête, en avant regardez votre plexus.
Dans la position arrière ouvrez vos épaules et poussez sur vos hanches pour accentuer la courbure de l’arc.
Vous pouvez choisir de pratiquer les 5 rites en vous arrêtant dans les phases intermédiaires ou bien en enchaînant les mouvements de façon plus dynamique.
Osez explorer ces rites pour vous les approprier et  associez-y toujours le plaisir, la détente et la respiration.

Cet exercice est particulièrement efficace pour stimuler la thyroïde et diminuer la fatigue physique et dépression psychique.

Lorsque j’ai terminé je m’assois sur mes talons, je joins mes mains et je respire 3 fois.
En vous asseyant sur vos talons vous étirez vos chevilles et l’avant de vos pieds. En ralentissant et en approfondissant progressivement votre respiration vous calmez les battements de votre cœur et vous vous détendez.

Le 4e rite Tibétain

La table basse

Je suis assis au sol, mes jambes sont écartées de la largeur de mon bassin, mes mains sont à côté de mes fesses, collées à elles. A l’inspire je vais  mettre ma tête en arrière et monter mon corps, à l’expire je ramène mon corps et je ramène mon menton à la poitrine.

C’est parti.4e rite - La table basse

Avant de lever votre bassin laissez-le glisser vers l’avant en rapprochant vos fesses de vos talons. Au début vous pouvez écarter un peu plus les bras pour vous relever plus facilement.

Dans cette position de table basse associez l’apnée à la contraction de tout votre corps, y compris le visage et les yeux. Cette contraction isométrique apportera une stimulation intense de tout votre système neuromusculaire. Revenez avec un mouvement fluide. En allant vers l’arrière le mouvement de la tête précède celui du corps; au retour c’est le mouvement du corps qui précède celui de la tête. La position assise est une position de récupération et de détente.
En fin d’expiration pensez à creuser votre ventre. Les mains et les talons restent dans la même position durant toute la durée de ce rite. Cet exercice assouplit aussi vos épaules et vos poignets.

Durant les 5 rites au lieu d’expirer par la bouche vous pouvez aussi choisir d’expirer par le nez.

Lorsque j’ai terminé je ramène mes pieds près de mes fesses, je joins mes mains et je fais 3 respirations.
En vous rassemblant sur vous-même, récupérez en respirant calmement et profondément. Votre respiration est sonore et détendue, l’inspiration se fait par le nez et non pas dans le nez.

A l’inspiration remplissez-vous d’énergie, à l’expiration diffusez cette énergie dans tout votre corps.

Le 5e rite tibétain

La montagne

Je suis en position pompe, les mains et les jambes à peu près à la largeur des épaules. A l’inspire je fais un V retourné en amenant mes talons vers le sol et en approchant mon menton de la poitrine ; à l’expire je vais chercher le plus loin possible l’étirement.
C’est parti.5e rite - La montagne

Les 4 rites précédents vous ont préparé à effectuer ce 5ème rite avec plus de facilité.

Dans la position de la montagne posez vos talons au sol, dans la position du cobra pointez votre menton vers le ciel. Position montagne, poussez vos fesses en arrière et creusez votre dos ; position cobra, relâchez votre bassin, ouvrez vos épaules et poussez votre plexus vers l’avant.
La position de la montagne ou du V renversé, étire toute la chaîne musculaire postérieure: tendons d’Achille, mollets, ischio-jambiers, muscles du dos et de la nuque. La position cobra étire toute la chaîne musculaire antérieure: muscles de la cheville, quadriceps, abdominaux, plexus et muscles du cou. Durant toute la durée de ce rite les jambes et les bras restent tendus.

La pratique de ces 5 rites vous permettra aussi de libérer votre voix et son expression.

Lorsque j’ai terminé je reviens en  position de la feuille et je fais 3 respirations.
Dans cette position vos fesses sont posées sur vos talons, votre front est posé au sol, vos bras sont le long de votre corps totalement relâchés. Votre respiration se calme, s’allonge et s’approfondit progressivement. L’inspiration est lente et globale, l’expiration se fait dans un soupir de relâchement et de détente.

Pour bénéficier des bienfaits de ces 5 rites Tibétains il est important de les pratiquer tous les jours le matin ou le soir, ou les deux. Au début je vous conseille de les faire seulement le matin car le soir cela risque de vous empêcher de dormir. On les pratique au début en en faisant seulement 3 par exemple, et puis la semaine suivante 5, et  puis ensuite 7, et ensuite 14 jusqu’à arriver au nombre idéal de 21 répétitions.
Si certains jours vous n’avez pas envie de les faire ou si cela vous semble plus difficile de vous lancer, faites-vous en seulement 7 ; cela vous permet de rester régulier dans leur pratique.

Si vous ne parvenez pas à effectuer parfaitement ces 5 rites, surtout persévérez (percez et vous verrez !). Faites-les à votre rythme et vous allez vous rendre compte que petit à petit votre corps va se libérer et au bout d’un mois vous allez en ressentir tous les bienfaits et les bénéfices dans toute votre vie, que ce soit au niveau physique dans votre santé, que ce soit au niveau relationnel, ou que ce soit au niveau émotionnel, avec une meilleure gestion des émotions et une diminution du stress.

⇒ Lien vers la vidéo 

Allez, c’est à vous de pratiquer maintenant !

Remerciements  à Jean-Marie Frécon.

www.globalsystema.fr

 

 

Inscrivez-vous et recevez mon InfoLettre mensuelle