S'éveiller à sa Puissance Créatrice pour être pleinement Soi

  • Google+
  • LinkedIn
  • YouTube

Le mimétisme : création et/ou limitation ?

 

Le mimétisme : création et/ou limitation ?

Posté par Danièle Péralez dans Blog, du Moi au Soi, Eveil & Spiritualité 10 Jan 2018

Le mimétisme est le mode par lequel le jeune enfant va faire ses premiers apprentissages. Tirez la langue à un nouveau-né de quelques semaines et il ne tardera pas à vous le rendre ! Toujours en cherchant à imiter il développera la motricité, le langage, il apprendra à manger et à s’habiller seul, etc …
Cette tendance à imiter les mimiques, les expressions, à reproduire certains sons est innée chez l’enfant; il doit cette faculté à ce que l’on appelle les « neurones-miroirs ». Le mimétisme permet à l’enfant d’entrer en interaction et de communiquer avec le monde qui l’entoure, puis au fil de sa croissance de développer des apprentissages adaptés à son développement biologique, physiologique et physique.

L’observation, l’imitation, la répétition sont des étapes qui participent au développement de l’enfant, et lui permettent d’aller vers l’autonomie jusqu’à l’affirmation de sa propre identité. Le mimétisme l’aide à grandir.

Si je vous parle du mimétisme chez l’enfant, c’est parce que le mimétisme ne s’arrête pas à l’enfance ni aux premiers apprentissages de la vie. Il structure nos schémas émotionnels, nos comportements, nos postures physiques, nos expressions de langage, nos modes de pensée, nos préférences, nos goûts … ,par le fait que nous observons, imitons, mimons, dupliquons, copions ce que les autres font pour les comprendre et pour pouvoir être acceptés, reconnus, aimés par eux.

Ces autres sont les membres de notre famille proche en tout premier lieu (parents, grands-parents, fratrie … et autres membres), ce sont nos relations professionnelles et amicales, et ce sont aussi des personnes auxquelles nous voulons ressembler parce qu’elles nous inspirent et que nous les admirons.

De ce point de vue nous pouvons dire que comme pour l’enfant, le mimétisme nous aide à comprendre notre environnement, à interagir avec lui et nous permet de nous adapter à au monde dans lequel nous vivons. Mais il peut aussi se révéler être un frein à notre capacité créative, lorsque nous cherchons à reproduire, à imiter le bénéfice des choix qu’une personne fait pour elle-même nous, en vue d’obtenir le même résultat.

L’imitation devient une forme de limitation pour nous-même lorsque pour comprendre l’autre, pour le séduire, pour être accepté, pour lui plaire, pour être aimé de lui/d’elle, nous devenons les points de vue, les jugements, les limitations, les peurs, les expressions, y compris même parfois les maladies de la personne que nous chercher à imiter.

On observe cette forme de mimétisme chez certains couples, qui finissent par se ressembler physiquement tant chaque partenaire s’est fondu dans toutes les formes d’expression d’être de l’autre pour lui correspondre.

Le mimétisme est une capacité naturelle que nous utilisons sans toujours en avoir conscience, en réponse à notre besoin d’amour, d’appartenance, de reconnaissance, mais qui peut vite devenir un enfermement, une négation de notre propre identité, lorsque nous verrouillons dans notre être notre propre énergie de création en l’empêchant de s’exprimer.

Le processus de création ne peut se réduire à un mimétisme d’imitation car dans ce cas on ne créé rien, on ne fait que reproduire. La création est une énergie, et c’est l’énergie de celui qui crée que nous devons tirer et dont nous devons nous inspirer pour créer notre propre réalité.

Un artiste qui crée s’inspire d’une réalité existante qu’il va d’abord observer, comprendre, intégrer, avant de la transformer, de l’adapter pour créer son oeuvre. Le copiste qui se limite à reproduire une oeuvre, sans chercher à saisir l’énergie induite par l’artiste dans sa création, se réduit dans l’expression de sa créativité.

Lorsqu’il nous reconnaissons que certains de nos points de vue, de nos jugements, de nos comportements, certaines de nos attitudes, de nos réactions ne nous ressemblent pas vraiment, nous pouvons nous demander Qu’est-ce c’est ? A qui cela appartient ? Puis-je le changer ? Si oui, comment ?  *

Cela est d’autant plus nécessaire, juste et légitime si l’on observe que ces attitudes et points de vue constituent des limitations, des freins, des blocages sur notre chemin de vie, et que l’on se sent comme prisonnier dans un labyrinthe sans parvenir à trouver la sortie.

La réalité est autre car nous ne sommes pas prisonniers des mimétismes que notre être a figé dans ses mémoires cellulaires. Nous avons si nous en ressentons le désir, la possibilité de nous en libérer pour vivre notre propre vie, et créer en nous une énergie, un espace et une conscience à partir de laquelle nous pouvons tout créer.

Beaucoup de moyens, de techniques, d’outils existent pour se libérer de ces mimétismes ou empreintes et mémoires cellulaires qui nous définissent, nous limitent, et qui finalement nous privent d’une certaine façon de notre liberté d’être et de notre capacité à créer la vie à laquelle nous aspirons. Parmi ces outils il y a ceux d’Access Consciousness® dont la simplicité peut parfois surprendre, mais la vérité ne se trouve-t-elle pas dans les choses les plus simples ?

Quelle réalité aimeriez-vous créer dans votre vie, si vous pouviez éradiquer, éliminer, détruire et décréer tous les mimétismes dont vous n’avez plus besoin ? 

 

*Processus verbaux Access Consciousness®

 

Danièle Péralez
Praticienne Access Bars ®
+33 (0)6 11 45 23 51

 

Partagez sur 

  • Bernadette 15 janvier, 2018 at 5:53 / Répondre

    Voilà un sujet très intéressant qui évoque une prise de conscience que j’ai faite, il y a quelques mois, quand je me suis surprise répondre à une situation quotidienne dans ma relation de couple avec la même intonation que ma mère utilisait quand j’étais petite, lorsqu’elle estimait que je ne répondais pas rapidement à ses demandes/exigences. Merci pour ton partage Danièle. Une petite séance de déblayage me serait bien utile pour faire le ménage des nombreux mimétismes enfouis dans mon inconscient. Gratitude !

Postez un commentaire

Inscrivez-vous et recevez mon InfoLettre mensuelle