S'éveiller à sa Puissance Créatrice pour être pleinement Soi

  • Google+
  • LinkedIn
  • YouTube

Au fil de mon histoire

 

Au fil de mon histoire…

_________________________________________________________________________

Et le jour vient où le risque de rester bourgeon est plus douloureux que le risque de fleurir.  – Anaïs Nin –

 

Je ne crois pas au hasard, pas davantage à la fatalité !  Je préfère penser que les événements et les rencontres de notre vie sont des signes, des messages souvent codés certes, mais parfaitement synchronisés, dont le but peut être de nous soutenir dans un projet, de nous guider dans nos choix, d’éclairer nos prises de décision, ou encore de nous ouvrir un chemin que nous pensions inaccessible.

Quelle que soit sa raison d’être, chaque événement, chaque rencontre participe à l’Éveil de notre conscience, à la pleine Incarnation de notre Être, à l’Évolution de notre Âme, si tant est que nous acceptions l’aventure : oser l’inconnu, oser aller au-delà des apparences.

Le jour où l’on cesse de se mentir à soi-même, de se fuir, de se nourrir d’illusions, de faux-semblants ; le jour où l’on ose se regarder droit dans les yeux, où l’on consent à se vivre de l’intérieur, et à suivre la voie du Cœur, ce jour-là on fait le premier pas vers Soi, vers sa Vérité, vers l’expression libre et juste de notre Puissance Créatrice. 

Ce premier pas je l’ai fait il y a quelques années maintenant. Mais avant de trouver le chemin qui m’a menée à l’aube de la cinquantaine, sur mon Chemin de vérité, j’ai emprunté quelques autres chemins, sur lesquels je me suis cherchée, égarée, oubliée … Tous ont été utiles.

Mon Chemin de vérité aujourd’hui je le partage, car s’il n’est que ‘mon’ chemin, je sais qu’il rejoint en bien des points, celui de femmes et d’hommes, qui ressentent une distorsion, une césure intérieure, sans toujours en comprendre la cause, l’origine, et qui souvent se sentent seuls, isolés, parfois incompris de leur entourage.

Des questions qui embarrassent … mais font grandir

Dès mon plus jeune âge, je me souviens des questions qui venaient me visiter le soir avant de m’endormir : à quoi sert la Vie ; pourquoi suis-je née ; c’est quoi la Vie ; que suis-je venue faire ici ; qu’y-a-t-il après la mort ?

Je n’étais pas pour autant une enfant triste ou dépressive. Bien au contraire, j’ai toujours aimé la Vie. Je ressentais juste et sans en comprendre la raison, que la Vie était autre chose que ce que j’en percevais à travers ce que je pouvais observer autour de moi. Comme si je saisissais que quelque chose de plus grand existait, que j’étais appelée à découvrir … mais plus tard, bien plus tard !

J’ai gardé ces questions enfouies au fond de moi sans jamais les partager.

Puis bien ‘conformément’ ai-je envie de dire, je suis entrée dans le grand bal de la Vie ! Etudes, travail, mariage, maternité, divorce … ; une vie tout ce qu’il y a de plus « normal », avec ses petits et ses grands bonheurs, ses petites et ses grandes peines. Nourrie des croyances qui m’ont été transmises, j’ai longtemps pensé que c’était la Vie qui menait le bal, et qu’il fallait me contenter de ce qu’elle voulait bien me donner ; la remercier, et surtout ne pas se montrer trop exigent, ni rêver trop grand.

C’est la Vie qui finalement m’a offert, les réponses aux questions existentielles que la petite fille de 7 ans se posait. Mais elle a pris son temps la Vie, pour lever le voile sur bien des incompréhensions, pour ne pas dire sur des mystères dont seule notre Âme détient les clés.

Des épreuves pour réinitialiser notre programme de Vie.

Les épreuves de la vie ne sont pas sur notre chemin pour nous écraser, mais pour nous permettre d’évoluer vers la version la plus lumineuse de notre Être.

Quand des événements difficiles se présentent à nous, nous avons toujours deux façons d’y faire face ; ce choix existe pour chacun de nous et pour quelle que situation que ce soit.

Soit nous nous laissons absorber, engloutir, anéantir par les circonstances, et considérons que nous sommes victimes des autres, mal aimés de la Vie. Nous nous mettons alors à en vouloir à la Terre entière, nous nous replions sur nous-mêmes, nous nous coupons du monde, parfois même jusqu’à vouloir le quitter, nous doutons de tout à commencer de nous-même.

S’il est juste de se laisser traverser par toutes les émotions qui nous viennent, il l’est moins en revanche de s’y accrocher, et de se laisser enfermer par elles. 

En 2010 je me retrouve face à des circonstances professionnelles qui me font prendre une décision, qui va changer le cours de ma vie : je décide de mettre un terme à ma fonction de chef d’établissement, après 25 ans d’enseignement. Je n’ai alors aucune idée de ce qui va se passer ensuite, ni de ce qui est en train de se jouer dans ma vie.

Mon entourage comprend difficilement ma décision, d’autant que l’année suivante, je quitte mon compagnon, et décide de m’installer à l’étranger.

Peu préparée à ce qui m’arrive, je me laisse rapidement rattraper par la peur de l’insécurité. Néanmoins, quelque chose en moi me dit de ne plus chercher à résister, d’accepter ce qui est, et de considérer cette étape de ma vie, comme une transition bénéfique, une possibilité qui m’est offerte de réinitialiser le programme de ma vie, mais cette fois en toute conscience des choix que je vais faire.

A ce moment-là je n’ai ni projet, ni la moindre idée de ce que j’ai à commencer. Autant donc me faire plaisir ! Je m’inscris à une formation en décoration d’intérieure, pour assouvir mon besoin de créer, et peut-être aussi pour occuper le temps dont je dispose à présent, et derrière lequel j’ai tant couru. Paradoxalement je découvre que si manquer de temps est inconfortable, en disposer de trop, l’est tout autant.

C’est alors que la Vie place sur ma route un messager, à travers une rencontre. Ma curiosité s’éveille, mon esprit s’anime à nouveau, et sans offrir aucune résistance, sans me poser de questions, je me laisse guider par la découverte d’une loi, dont j’ignorais jusqu’au nom : la Loi de l’attraction. 

Ma curiosité est piquée, mon esprit en alerte, je me lance dans des recherches sur cette loi dont les principes me fascinent, tant il me semble simples à comprendre, peut-être même trop simples ! Je comprends très vite que ce que je suis en train de découvrir va apporter des réponses aux questions que je me pose sur la Vie. Je sens que quelque chose qui dormait en moi depuis longtemps, vient de se réveiller. Je découvre le sens du mot «synchronicité» !

A 50 ans je redeviens étudiante. Une étudiante passionnée, enthousiaste à l’idée de transmettre à nouveau, mais cette fois, une discipline qui ne s’apprend pas sur les bancs de l’école, ni sous la contrainte. Je vais transmettre ce qui m’a été donné en réponse aux questions qu’enfant je me posais.

Un nouveau programme était en train de s’initialiser en moi. Où allait-il me mener ? Qu’avais-je à comprendre de moi-même ? Qu’allais-je faire de ces connaissances qui semblaient être des re-co-naisances ?

Il suffit parfois juste d’un mot, d’une phrase, d’une rencontre pour donner à notre chemin de Vie une nouvelle direction vers un sens nouveau.

Et si la voie de la raison nous était soufflée par la voix-e du Cœur.

Là où tu vas le cœur ouvert, il n’y a ni frontière, ni jugement, ni limite, il n’y qu’Amour infini et inconditionnel.

Au moment de prendre certaines décisions importantes dans ma Vie, je me remercie d’avoir su privilégier les messages que mon Cœur m’envoyait.  Même si ceux-ci ne sont pas toujours faciles à verbaliser, ils se reconnaissent à la sensation de confiance profonde et de sécurité intérieure, parfois inexpliquée que l’on ressent en soi. 

Si aux messages de mon Cœur je leur avais préféré ceux que mon mental (ou ma raison), s’entêtait à me rappeler, jamais je n’aurai osé, ni ne me serai autorisée à faire certains choix, qui se sont révélés avec le temps, être les plus justes pour moi.

Lorsque l’on sent que l’on est plusieurs à marcher dans une même chaussure, n’est-il pas préférable et bien plus confortable d’avancer tous dans la même direction ?

C’est ce que nous vivons lorsque nous nous sentons tiraillés par des forces qui semblent opposées et contraires, et dont on découvre avec le temps, et un certain travail sur soi, qu’elles ne le sont pas tant que ça !

Je ne savais pas encore comment, mais je sentais que c’est à mon Cœur que j’avais envie de confier l’écriture du nouveau scénario de ma Vie !

En écoutant la voix de mon Cœur, je sais aujourd’hui que je répondais à un appel bien plus grand, que ce que mon esprit rationnel me permettait d’imaginer comme réel et présent.

La voie/voix du Cœur est la voie/voix de l’Amour, la seule que nous devrions toujours suivre. Mais elle est souvent brouillée par des messages qui interfèrent et transmettent des informations nourries par l’énergie de la Peur.  Le choix est là devant nous à chaque instant, à chaque seconde, quelle que soit ce que nous pensons, disons, ou faisons.

De l’ombre à la lumière, …. à la rencontre de Soi

Il est rare qu’une personne s’engage dans un processus de réflexion sur elle-même, lorsque chaque domaine de sa vie lui procure joie, satisfaction, équilibre, épanouissement, ou lorsqu’elle se sent en parfaite harmonie dans sa relation à elle-même et aux autres.

Chacun de nous vient à s’interroger sur le sens profond de sa vie, lorsque certaines circonstances nous y poussent, ou lorsque notre état émotionnel est à un point d’inconfort tel, que continuer de le nier reviendrait à renoncer à vivre.

Je me suis  engagée dans cette démarche de re-co-naissance personnelle, lorsque j’ai accepté de regarder pourquoi/pour quoi, je me retrouvais à 50 ans sans emploi, seule, loin de ma famille, de mes amis, et sans vision claire de ce que j’allais faire de ma Vie. 

Bien sûr j’étais heureuse de disposer de tout mon temps pour étudier, lire, me former, nourrir mon esprit de nouvelles connaissances. Mais tout cela restait malgré tout bien informel encore, et je percevais au travers de tout ce que je découvrais, l’incontournable nécessité de tourner le regard en moi, pour comprendre mon propre fonctionnement, et mettre de la lumière sur toutes les ombres que je ne voulais voir.

De la crise, je suis passée à l’étape de Transition, que j’ai employée à paramétrer les données de mon nouveau programme de Vie ! Et croyez-moi il y avait du travail !

Il y a des étapes dans la vie dont on ne peut faire l’économie, et d’autres que l’on peut s’éviter. 

La crise est là pour nous rappeler que nous sommes allés trop loin, que nous avons tardé à ouvrir les yeux, à reconnaître ce qui ne sonnait plus juste pour nous, à repérer les fausses notes dans la partition de notre Vie.

La crise est en soi quelque chose de salutaire, en ce sens qu’elle nous invite à nous occuper enfin ! de Nous. Mais faut-il pour autant attendre d’être au point culminant de la crise, pour re-co-naître ce qui demande à l’être ? Je ne le pense pas, car même si la crise a quelques vertus, elle occasionne bien souvent, des souffrances que nous pouvons éviter pour nous-mêmes et notre entourage, juste en apprenant à l’anticiper.

Se re-co-naître pour Être Soi                                      

S’il m’est parfois arrivé d’envier des personnes qui semblaient traverser la vie sans jamais rien remettre en question, sans jamais SE poser de questions, je me suis toujours demandé, comment cela était possible ? Ce n’est pas leur vie que j’enviais, mais ce qui me semblait être une forme d’anesthésie mentale, que je confondais alors avec la paix de l’esprit.

Car n’est-ce pas très fatigant de se poser mille et une questions pour tenter de comprendre pourquoi, alors que tout semble parfait, qu’aucun drame n’est venu marquer notre vie, que l’on ne manque de rien, on ne parvient malgré cela, à ressentir l’étincelle de Vie, vibrer en soi ?

Je finis par me résoudre à reconnaître mon incapacité à me conformer à survivre, alors que je n’aspire qu’à vivre.

Au bout de quelques années de recherches, de formations, d’enseignements reçus, j’avais à ma disposition suffisamment d’informations pour pouvoir désinstaller en moi avec patience, persévérance et bienveillance, un à un, les programmes de croyances et formes de pensée erronées, devenus inadaptés à celle que j’étais en train de re-devenir. 

Lorsque nous revisitons notre vie, nous prenons conscience à quel point nous avons ignoré pendant de longues années, nos besoins essentiels, au profit de la satisfaction immédiate de nos envies, de nos pulsions, parfois de nos caprices, à la recherche d’un bonheur que l’on pensait pouvoir acquérir, posséder, acheter, pour finalement nous rendre compte de l’illusion dans laquelle nous nous entretenions.

Pour sortir de l’illusion, il faut accepter de se transformer. Tel le papillon qui une fois sorti de l’illusion d’être chenille, rompt sa chrysalide pour Être ce qu’il Est, déployer ses ailes et s’envoler. Toute étape de transition dans une vie est l’antichambre d’une transformation intérieure profonde et nécessaire à notre réalisation et à notre accomplissement. Dans ce processus le sujet devient l’alchimiste de sa propre transformation qui permet à tout son Être d’évoluer.

En joignant un travail personnel et collectif, je suis parvenue sur le cours de quelques années, à laisser émerger ma nature profonde, mon identité propre, ma vibration personnelle, à me désidentifier de certaines croyances, ou émotions, à comprendre ce qu’« être acteur de sa vie » signifie et engendre, à me relier enfin, à cet espace intérieur où tout n’est qu’Amour, Harmonie, Paix et Joie !

Aujourd’hui ma vision est claire sur ce que je désire créer, vivre, ressentir, partager, transmettre, donner, recevoir dans chaque domaine de ma vie. Et plus que jamais, je me sens à ma place lorsque j’accompagne des femmes, des hommes, dans la découverte de leur propre diamant, lorsque je les guide pour qu’ils en polissent chaque facette, lorsque je les invite à reprendre contact avec la véritable essence de leurs besoins, et à ranimer l’Energie de Vie Source de notre Puissance créatrice.

Il n’y a que les poids que l’on accepte encore de porter, qui nous alourdissent.

Le temps est venu pour chacun d’aller à l’Essentiel, de retrouver le Sens originel de notre incarnation, de cesser de vibrer la peur, pour ne vibrer que l’Amour dans toutes ses déclinaisons, et exprimer pleinement notre véritable Puissance de création.

Danièle PERALEZ

Coach de Vie
Transition & Alignement de Vie

www.enrichissezvotrevie.com

Page Facebook

Chaîne Youtube

 

Web-conférence le jeudi 23 mars 2017

« Se reconnecter à sa Puissance créatrice pour vivre la pleine expression de Soi »
(+ d’infos à venir sur ma page FB)

 

Programme d’accompagnement en ligne

du Cœur de nos besoins, à la réalisation de Soi

 

Partagez sur  Facebook  

 

 

Inscrivez-vous et recevez mon InfoLettre mensuelle